10 avril 2019 à 20h : conférence de PuPenVOL (Petite Université Populaire du Volvestre) – salle des fêtes de PALAMINY (plus d’info ici)

Cette conférence sera précédée d’une présentation d’Utopons et suivie d’un apéro convivial pour se rencontre

 

Présentation

Lors de cette conférence, sera présenté les séquences révolutionnaires de 1848 et 1871, et les potentialités émancipatrices ouvertes durant ces évènements.

On portera un regard critique sur le discours républicain porté dessus a posteriori et qui présente le XIXe comme une série d’étapes vers la IIIe République (téléologie).

En réalité, les mutations économiques (industrialisation, urbanisation), sociales (migrations, éducation, socialisation ouvrière) ou culturelles (déchristianisation, socialisme) ouvrent après 1815 de nouveaux rapports de force dans la société française. De plus, les générations se succèdent en changeant de représentations.

Ainsi, le Printemps des peuples de 1848 ne rejoue pas la Révolution française, même si l’enchaînement monarchie-république-empire peut le laisser croire : la question de la lutte des classes, le problème de la démocratie directe et de la place des femmes changent la donne. De même, la Commune de 1871 ouvre des perspectives plus radicales encore sur la place de la ville dans la campagne, de Paris en France et de l’État dans la société.

Enfin, on parlera du devenir de l’idéal émancipateur après la Semaine sanglante, entre dispersion géographique des militants, orientation vers le terrorisme, le syndicalisme, le parlementarisme ou les milieux libres.

 

Du Printemps des Peuples à la Commune – 10 avril 2019