L’utopie est une remise en cause de l’ordre établi :

imaginer un monde différent, c’est déjà faire le procès de notre société.

La classe dominante ne s’y trompe pas en martelant qu’il n’y a pas d’alternatives ou que l’utopie mène tout droit à l’échec, à la récupération ou à la dictature.

Utopons cherche à se libérer de toutes formes de domination par l’entraide et l’autonomie et soutient toute résistance émancipatrice envers les classes dominantes et leurs intérêts.

En attendant un changement profond de société,

Utopons explore des modes de vie plus démocratique, solidaire, décroissant, co-éducatif, et laïque.
 
Principes d’action :
 
Contre l’exploitation du travail, le simulacre de démocratie, le ravage de la planète, le mouvement social use des blocages économiques et des actions politiques. Notre association cherche à enrichir ces luttes par le développement du boycott et de l’utopie.
 
Le boycott du travail et de la consommation capitaliste est une bonne école de l’utopie : penser les alternatives, élargir le sens des possibles, imaginer le monde tel qu’il pourrait être. La concrétisation d’utopies permet de ne pas perdre le sens du réel, de transformer nos vie quotidienne et de renforcer les solidarités. Utopons allie donc la critique sociale et l’imagination d’utopies avec des mises en œuvres pratiques.  
 
Moyens d’action
 
L’association initie et accompagne des projets tout en travaillant à leur autonomie, ou participe à des projets existants, autour de quatre axes :
–       coopérative : achat, production, d’habitat
–       entraide sociale : accès aux droits, cantine solidaire, entraide à la scolarité
–       critique : rédaction d’article, label, collecte et présentation de l’utopie d’habitants
–       événementiel : canorution, repas de ville, café canapé, diffusion